Le compte-rendu de Redken

Guido Palau : L’homme derrière la Semaine de la Mode

La carrière de Guido Palau au sein de l’industrie de la beauté et de la mode s’échelonne sur plusieurs décennies et son nom est l’objet des plus grands éloges tout au long de l’évènement Fashion Week et au-delà. Que ce soit pour une élégante queue-de-cheval créée à Milan ou une coiffure relevée avant-gardiste façonnée à Paris, les coiffures emblématiques de Guido Palau sont encensées mondialement. Toutes les coiffures élaborées par Guido naissent d’une profonde source d’inspiration et elles influencent souvent les tendances les plus remarquées de la saison.

Comment cet homme originaire d’un petit bourg en Angleterre est-il parvenu à devenir un artisan coiffeur si renommé? Nous lui avons posé la question.

Ses débuts

«J’ai toujours été intrigué par le style et inspiré par les magazines de mode et de beauté mettant en vedette le travail de stylistes renommés comme Barry Lategan, Bruce Webber et le coiffeur néerlandais Christian, dont l’approche style libre a repoussé les limites de la coiffure de son époque », déclare Guido. « Puis au début des années 80, les mouvements de sous-cultures qui coexistaient comme le New Wave, l’Indie et le Goth ont donné naissance à une scène créative qui a contribué à changer les tendances en matière de coupe et de coloration capillaire. Tout ça a fait naître mon intérêt pour la coiffure. »

C’est à compter de ce moment qu’il a commencé sa carrière de styliste au salon Vidal Sassoon de Londres. Après avoir passé dix-huit mois debout derrière sa chaise, l’homme qui allait bientôt être une grande vedette de la coiffure est passé à un rôle plus axé sur la rédaction, où il allait devenir un joueur clé dans le monde de la coiffure de mode.

Après son passage au salon, Guido a été invité à seconder un autre coiffeur lors d’une séance photo pour la revue Woman’s Weekly . Cette séance photo lui a permis de s’introduire dans le monde des campagnes de mode et des défilés. Elle lui a donné l’occasion de voir ce que le domaine de la mode avait à lui offrir et d’amorcer un cheminement qui allait bientôt ouvrir la voie à son expression artistique par le biais de la coiffure.

Toutefois, la carrière de Guido a réellement été catapultée lorsqu’il a travaillé sur la fameuse vidéo du musicien George Michael : «Freedom! '90 ». Cette vidéo musicale emblématique mettait en vedette des grandes vedettes de la mode comme Linda Evangelista, Cindy Crawford et Naomi Campbell. Son travail pour la vidéo lui a d’ailleurs valu le prix du Meilleur styliste Sassoon de l’année à l’évènement British Haidressing Awards de 1990, un titre qui lui sera décerné une seconde fois trois ans plus tard.

À partir de ce moment, la renommée de Guido s’est solidement installée dans le monde de la mode. En 1994, Calvin Klein l’a contacté pour lui offrir le poste de coiffeur en chef pour la présentation de sa collection d’automne. Pour son premier défilé, le styliste a imprimé sa perspective unique sur cette marque typiquement américaine. « C’était la période du grunge avec Kate Moss, très décoiffée, grunge. À cette époque, il s’agissait d’une toute nouvelle esthétique en matière de coiffure », explique Guido.

Le look grunge a pris d’assaut le monde de la mode des années 90 et la renommée de Guido en tant que créateur de tendance s’est consolidée. Il a ensuite commencé à travailler pour de grandes maisons comme Marc Jacobs, Alexander McQueen, Louis Vuitton, et de nombreuses autres.

Fashion Week

Le travail de Guido est désormais très recherché et il dirige chaque année de 30 à 40 défilés pendant la saison Fashion Week. Guido et son équipe emploient en moyenne près de 300 bouteilles de fixatif Redken pour créer les coiffures en coulisse des défilés.

« Il est à peu près impossible de se préparer pour le rythme chaotique de Fashion Week. Cela ressemble à une tornade qui lorsqu’elle touche terre, ne nous laisse plus le temps de penser à autre chose », commente Guido. Pour illustrer ce rythme effréné à l’extrême, le styliste n’a pu dormir que deux heures avant le défilé Louis Vuitton de 2014. C’est réellement un homme très occupé.

« C’est toujours un mélange d'excitation, de nervosité, d’adrénaline, de contraintes d’horaire, de gestion et d’inspiration des équipes, et de manque de sommeil », remarque Guido. « Bien qu’elle soit vraiment épuisante, la Fashion Week continue à me motiver et à m’inspirer chaque année. J’essaie toujours d’innover en créant de nouvelles techniques à l'aide des produits. »

 

Trouver l’inspiration

 

Comment une seule personne arrive-t-elle à trouver suffisamment d’inspiration pour réussir à créer les coiffures à près de 80 défilés par année? Pour Guido, c’est n’est pas aussi difficile qu’on pourrait le croire.

 

« Je trouve l’inspiration partout autour de moi, que ce soit tout simplement en déambulant dans la rue, en admirant un design architectural, ou encore en observant les sous-cultures et en écoutant de la musique. J’ai l’avantage de voyager énormément et de pouvoir trouver l’inspiration dans de nombreux pays différents. Chaque endroit a sa propre personnalité et je suis inspiré par les musées, l’art, les expositions, la musique, l’architecture et le design à travers le monde. Les nouveautés dans les domaines de la coiffure et de la mode sont toujours le fruit de notre inspiration et elle est partout. Elles sont toujours le résultat de l’évolution de quelque chose vu dans le passé qui se transforme ensuite en quelque chose de nouveau. Je suis continuellement à l’affût de la prochaine nouveauté. »

 

En plus de sa propre inspiration, Guido collabore aussi avec une foule de personnes pour la création de ses coiffures pour Fashion Week. « Je suis souvent inspiré en travaillant avec d’excellents collaborateurs. J’ai la grande chance de pouvoir travailler avec les créateurs de mode, les artistes maquilleurs, les stylistes et les photographes les plus créatifs de l’industrie, et de collaborer avec des entreprises à l’avant-garde de la mode comme Redken. »

 

Ce sont ces partenariats qui l'aident à façonner chacune de ses créations. En plus de collaborer avec les plus grands noms de l’industrie, Guido note aussi que le travail des créateurs de mode a une grande incidence sur le résultat final en matière de coiffure.

 

 « Ce sont d'abord et avant tout les vêtements qui sont mis de l’avant, et il est primordial de bien saisir le type de femme et de tempérament imaginés par le créateur de mode, ainsi que le message qu’il ou elle souhaite illustrer à travers ses tenues. Il y a toujours une histoire et il est vraiment important de comprendre d’où elle vient. Il est donc essentiel pour moi de maîtriser précisément tous ces détails, afin de créer la coiffure qui conviendra parfaitement à cette femme. »

Cette préoccupation qui place la femme au centre du processus de création est au cœur du travail de Guido. « J’ai toujours cherché à repousser les limites, à amener les gens à voir les choses d’une manière qui ne leur semble pas très conventionnelle, ou qui ne s’insère pas nécessairement le moule de ce que nous considérons parfois être de bon goût. Vous savez, j’ai souvent travaillé avec des textures et créé des formes qui remettent probablement en question l’idée de la beauté véhiculée par la majorité des gens. Vous n’êtes pas sans savoir que de nos jours, nous sommes constamment sous pression, et les jeunes n’hésitent pas à adopter des looks très avant-gardistes. Ils confrontent le public, par le biais de tout ce mouvement qui tend à brouiller les démarcations entre les genres et la mode du transgenre. Les jeunes ont réellement une voix qui leur est propre. Ils n’hésitent pas à se transformer pour être la vraie personne qu’ils croient être. »

La mode féminine au quotidien

Tout le monde sait que les coiffures qui font la renommée de Guido tendent à être plus avant-gardistes que les mises en plis conventionnelles; ne vous laissez toutefois pas berner par ce style extravagant. Comme le mentionne Guido, il y a maintes façons d’adapter ces coiffures à la vie quotidienne.

 « Tout le monde sait que la femme contemporaine est toujours bien informée, au fait des dernières nouveautés et branchée. Les femmes d'aujourd’hui sont continuellement en ligne grâce à leurs téléphones intelligents et à leurs tablettes. Elles suivent l’actualité quotidiennement et elles peuvent voir leurs vedettes préférées changer de look, parfois jusqu’à quatre fois par semaine! Il est donc essentiel pour les salons de coiffure d’être constamment à l’affût des évènements, de consulter les revues de mode et de surveiller les défilés de mode sur le tapis rouge », déclare Guido.

« Les désirs de la femme contemporaine sont beaucoup plus simples qu’il y a vingt ans. Elle veut bien sûr être belle et naturelle, mais elle souhaite aussi être unique. C’est pour cette raison que les détails sont essentiels. »

Donc, si vous souhaitez changer votre coiffure de tous les jours, Guido vous conseille de commencer par un petit ajustement.

« Vous savez, même un petit détail aussi simple que de déplacer votre raie peut modifier votre visage du tout au tout. Il n’est pas toujours nécessaire de faire un gros changement. Par exemple, si vous portez toujours vos cheveux sur le côté, vous pouvez transformer complètement votre visage en déplaçant simplement votre raie de deux pouces vers le milieu. Nous devenons très attachés à notre look et nous avons l’impression que c’est notre seule option. Puis en voyant des célébrités comme les actrices, les vedettes de la chanson, de la musique populaire ou autre se transformer, nous sommes un peu jaloux. Mais en fait, on peut présumer que ces gens sont entourés de personnes qui leur disent que leur look leur va bien, et de plus, elles ont un coiffeur attitré. Tous ces gens les rassurent et d’une certaine façon, leur donnent de l’assurance. Je pense que beaucoup de vraies femmes perdent cette assurance et qu’elles doivent la retrouver au fond d’elles-mêmes. Vous savez, si vous avez un bon coiffeur, il ou elle peut vous faire des suggestions. Mais vous pouvez aussi essayer de petites choses : modifier l’emplacement de votre raie, laisser vos cheveux sécher à l’air libre et oublier le séchoir, essayer de nouveaux produits pour obtenir des résultats différents. »

En fait, une coiffure facile comme la queue-de-cheval conventionnelle peut être rehaussée grâce à de petites altérations simples. Même si la plupart des femmes se rabattent souvent sur cette coiffure, des améliorations simples peuvent la porter à un niveau nettement supérieur.

«Ne sous-estimez pas le pouvoir de la queue-de-cheval. Elle est l’équivalent capillaire de la chemise blanche classique; c’est une coiffure hautement polyvalente », dit Guido.

Ajoutez-y des pinces décoratives, crêpez les pointes, lissez les racines. Il y a de nombreuses façons de relever votre coiffure de style chemise blanche classique à un niveau avant-gardiste. Ces petits ajustements sont à la base du style de Guido.

« Une coiffure minimaliste n’est pas nécessairement facile à réaliser. Ces coiffures qui paraissent faciles requièrent de nombreuses étapes, beaucoup d’outils et de produits pour obtenir un résultat aussi spectaculaire. C’est une sophistication d’un nouveau genre », ajoute Guido.

Au-delà de la mise en plis, il faut aussi noter l’importance d’une bonne coupe. Que ce soit une frange effilée épatante ou une coiffure mi-longue digne d’Instagram, la coupe peut vraiment changer complètement votre image.

« Les jeunes filles sont plus à l’aise avec les transformations. Elles coupent leur frange, ajoutent des couches en dégradé ou encore, adoptent des coupes extrêmes. Pour la vraie femme... Je parle toujours ‘ de la vraie femme ’, soit la femme à la maison, la lectrice de cet article, etc. Vous pourriez commencer par ajouter un peu de dégradé à vos cheveux. Ils auront repoussé dans environ six semaines, et lorsque vous commencerez à écarter votre frange, vous pourrez passer à la prochaine étape de votre coiffure », explique Guido.

Ainsi, peu importe que vous portiez vos cheveux longs et lustrés, ou courts et espiègles, Guido est d’avis que votre coiffure demeure un choix personnel qui ne doit pas obligatoirement se plier aux tendances.

Sa boîte à outils

En tant que coiffeur international, Guido a à sa disposition une vaste gamme de produits qui lui permettent de réaliser toutes les coiffures imaginables. Parmi les produits fréquemment retrouvés dans sa trousse, on note un fixatif à tenue souple comme le Redken Fashion Work 12, un produit qui protège de la chaleur du séchoir comme le Pillow Proof Blow Dry Primer ou le Satinwear 04 Prepping Blow-Dry Lotion, ainsi qu’un produit en aérosol volumisant comme le Guts 10, qui lui servent à réaliser ses coiffures vedettes.

 

En plus de ces piliers classiques qui font partie de sa trousse, Guido pense que toutes les femmes devraient essayer le produit Windblown 05 Texturizing Spray. « Je pense que si je recommande constamment Windblown 05, c’est qu’il s’agit d’un de ces produits qui transforment la texture des cheveux sans faire peur aux femmes, ce qui à mon avis est une qualité essentielle pour un produit coiffant. Je pense que Windblown 05 ajoute une magnifique texture qui manque à vos cheveux et leur donne un beau volume, c’est donc un excellent produit. »

 

Vous aimeriez en apprendre plus sur Guido Palau, directeur créatif international pour Redken, et ses incontournables pour la mise en plis? Consultez @Redken sur Instagram pour les dernières nouveautés sur tout ce qui est en lien avec la coiffure.

Les cookies de navigation nous permettent d’améliorer votre expérience sur ce site.

En navigant notre site web, vous acceptez notre politique d’utilisation des cookies.